Tonight

Recherche

Dimanche 8 janvier 7 08 /01 /Jan 18:09

Merde ! Qu'est ce qu'elle fout ici a une heure parreil. Elle devrait etre en train de dormir. Comme tout le monde.

Tu es saoul, tu ressemble a rien, merde.
Elle t'as vu. Evidement. Ça a l'air de lui faire plus plaisir qu'a toi, elle fait semblant de ne pas remarque que tu rentre a l'heure ou les gens normaux se levent. C'est ce qu'elle a toujours fait.
Elle est rayonante.
Ça te fout encore plus les boules.
Comment elle fait putain. Elle parle et tu l'ecoutes a peine, tu la regardes vaguement. Son mec et chiant a mourir elle a rien a faire avec lui. Elle le sait.
Ton telephone sonne, c'est D., il te sauve la vie. Apparement la fille de tout à l'heure l'a foutu a la porte, il veut que vous alliez boire un cafe. Il dort jamais ce mec.
Apres elle tu n'aurais pas reussi a dormir non plus de toute facon.
Par one-night-stand
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 12 septembre 1 12 /09 /Sep 19:53
Si tu avais su, jamais tu n'aurais accepté de boire un verre avec elle. Cette conne. Si elle savait comme tu t'en fout qu'elle soit dans les pages mode du dernier closer.
Tu lui dit que tu l'aimes bien, que quand tu la regardes tu entends la mer.
Elle comprend pas.
Tu pose quinze euros sur la table et tu t'en vas en pretextant un mal de crane fulgurant. 
Le pire c'est qu'elle t'as vraiment foutu la migraine. Cette conne.

22h.
Ça te fait toujours ça quand tu es chez toi. A quoi bon sortir et rentrer encore une fois a 8h. 
Ton portable vibre. Putain ! T'es jamais tranquil, tu venais de te caler au fond de ton lit.
C'est D. il s'est encore disputé avec elle.
Il va mal.
Ils sont cons.
Tu te prépares. Une heure plus tard tu es devant le Boudoir. D.  est dejà au comptoir, seul.
La serveuse le kiff c'est évident.

2h10.
Il va falloir que vous arretiez de faire la fermeture des bars.
-Tu te démerde je rentre pas maintenant.
Tu lui rappelles que vous n'êtes jamais rentrés à une heure aussi douteuse.
Vous choppez un taxi et lui donnez l'adresse sans trop y réfléchir.
Piotr a l'entrée vous regarde avec un sourire en coin qui en dit long.
Tu te fraye un chemin jusqu'au comptoir, elle vous a vu rentrer. Elle vous fait de la place en virant les pauvres mecs qui sirotent leurs demi-verre de wiski coca en scrutant la piste. Ils te depriment.
-Une bouteille de Grey goose.

4h34.
Deux filles vous attrapent par le bras pour vous faire la bise.
Elles parlent fort.
Elles t'enervent.
Qu'est ce qu'elles veulent que ça te fasse de savoir qu'elles ont trop rigolé hier soir. Tu t'en souviens à peine. D. lui ça a l'air de le faire marer. Il adore ça les filles aux yeux vides. Toi aussi en fait.
- Vous êtes les mecs les plus sympas qu'on ai rencontré depuis longtemps.
L'ironie du sort.

7h50
La porte te parait lourde. La troisième bouteille n'était peut être pas nécessaire.
Piotr rigole.
Tu regarde D. rentrer dans un taxi avec une des deux filles. Tu as oublié son nom. Tu t'en fout. La pauvre, elle n'auras jamais ce qu'elle veut.
L'autre t'attend à l'intérieur, tu préfère rentrer a pied.
Il fait lourd. Tu as cette chanson de Metronomy dans la tête, The look.
Les mecs en costume cravate qui partent au boulot te regardent d'un oeil noir.
Tu les enmerdes ces connards.
Par one-night-stand
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus